transpLes réponses des soldats

Exemples de lettres lues par les élèves

Les photographies et le rôle d’une marraine pendant la première guerre mondiale

Un poilu possède trois marraines. Il s’agit d’une petite fille, une jeune femme et une vieille duègne. Elles ont chacune un rôle à tenir : la petite fille envoie du tabac, la jeune femme lui envoie des chaussettes et la vieille duègne lui écrit des lettres d’amours. Parfois elle leur envoie aussi des colis de vivres ou même de l’argent.

En échange, les soldats au front leur envoyaient des photos, pour leur montrer leur uniforme, leur état physique et surtout pour s’identifier, pour qu’elles puissent savoir à quoi ressemble leur filleul comme l’illustrent ces photographies.

 
 
carte

 

Nous pouvons observer sur cette carte postale un soldat en premier plan qui reçoit une lettre de sa marraine. Et en second plan nous pouvons aussi observer la marraine qui écrit à son filleul.

Carte issue du site internet : http://www.decouvrezmussy.org/rubrique%20histoire/cartespostales.htm

Sur cette carte postale, nous pouvons observer un soldattrans
qui enlace la femme qui lui sert de marraine

Carte issue du site internet : http://www.decouvrezmussy.org/rubrique%20histoire/cartespostales.htm.

fl_g Nous pouvons observer sur cette dernière carte postale, un soldat qui pense en écrivant une lettre pour sa marraine :

<< J’ai tellement à vous

Rêvé pendant la guerre

Que je ne saurais faire

D’autres rêves plus doux >>

 

 

Carte issue du site internet : http://www.decouvrezmussy.org/rubrique%20histoire/cartespostales.htm

L’artisanat de guerre

Pour s’occuper durant leurs longues journées enterrées dans les tranchées, les soldats faisaient de l’artisanat. Ils fabriquaient des objets pour les expédier à leurs familles. A partir, de matériaux de récupération (douilles, éclats d’obus, boutons de l’ennemi), ils confectionnaient des briquets, des bijoux, des sculptures en bois. Les poilus réalisaient, aussi, des bagues ou des pendentifs pour leurs femmes.
Concernant, le pendentif qu’on a pris comme illustration, le soldat lui a donné la forme d'un cœur et il a gravé différentes inscriptions : les années « 1914-15 » et la phrase « Souvenir de Guerre ». On peut en déduire que c’est le lieu où il a combattu et là où il a réalisé ce pendentif certainement pour l’envoyer ensuite comme cadeau à sa femme.

 

artisanat
artisanat
artisanat
artisanat
Des pendentifs
Un briquet.
Un briquet.
Un objet inclassable.
 
artisanat
artisanat
 
Un moulin à poivre.
Un objet inclassable.