image animée
Le boisement des landes

 


Forêt Landaise, 2010
Lycée Louis de Foix, Bayonne, photo libre de droit

 

 

Une partie de la forêt des Landes est d’origine naturelle (pins maritimes, chênes). Certaines zones du littoral landais étaient déjà boisées il y a deux mille ans et la forêt occupait près de deux mille hectares à proximité de Lacanau, Arcachon, La Teste de Buch (maintenant en Gironde) et Biscarrosse. Les landes, avec leur végétation particulière, s’étendaient au nord du département.

Napoléon III promulgue las de Gascogne. Les landes, très humides, du fait de la composition du terrain, se transformaient en marécages l’hiver ; pour évacuer l’eau, on creuse des « crastes », fossés entourant des parcelles de lande, qui vont favoriser le drainage de l’eau grâce à de petits ruisseaux. La culture des pins maritimes, plante locale va permettre d’assécher le sol et va susciter de nombreuses activités économiques : le gemmage, le bâtiment (charpente), les industries du papier. Cette forêt a été plantée géométriquement par parcelles de plusieurs hectares, et l’ensemble forme le premier massif forestier d’Europe.

 

Vue d'une Craste
Craste, environs de Lüe, 2010
Lycée Louis de Foix, Bayonne, photo libre de droit

Si vous préférez qu’on vous raconte "le mode de vie des bergers"
avant que la forêt de pins ne pousse, passez à la 6

Si vous souhaitez vous informer sur l’état actuel de la forêt
des Landes, passez à la 8

bouton de retour