Le projet

Monumérique Archimérique


Voici le fruit du voyage des élèves de 4e4 dans l’univers de la traite, de l’esclavage et des abolitions. C’est l’exploration d’une page de l’histoire de l’humanité à travers les archives municipales, le musée d’Aquitaine, les quartiers XVIIIe de Bordeaux et les musiques caribéennes.

Ce travail nous montre le regard que les élèves portent sur ce passé douloureux et sur l’actualité de ces questions : un regard, certes parfois maladroit, mais sincère qui traduit, ici, une quête de sens, là, une sensibilité.

Pour rédiger leurs scénarios, ou construire leurs monuments, les élèves se sont également inspirés de leurs lectures : textes des philosophes des Lumières (Rousseau, Voltaire…), nouvelless (Tamango, Cœur Noir) ; et ils ont aussi puisé dans leur imagination personnelle.


Commémorations

L’idée de départ était de créer un monument à la mémoire des victimes de l’esclavage pour remplacer la fontaine des Trois Grâces au centre de la place de la Bourse à Bordeaux.

Un travail préparatoire a été réalisé en cours d’arts plastiques. L’objectif était d’imaginer et de concevoir un monument sur le thème de l’esclavage. Partant de l’analyse du monument des Girondins sur la place des Quinconces, les élèves ont dû réfléchir aux questions suivantes : quelle forme donner au monument, pourquoi, quelle symbolique, quel serait le lieu le plus approprié ?

Voici quelques-unes des planches réalisées par élèves :


A partir de différentes esquisses et maquettes, Fouad, Thomas, Enzo, Jérémy, Théo et Clément ont modélisé leurs réalisations en 3D, avec le logiciel Sketchup. Ils ont créé une animation qui met en valeur leur monument. Bateau, trophée… ont pris forme.

Chargés d’écrire un texte pour accompagner ces réalisations, Morgane et Bastien ont inventé une histoire. Ainsi est née l’idée d’un concours d’architecture…

Créations

A l’aide du logiciel-photo Gimp, un photomontage a été réalisé pour raconter et mettre en images l’esclavage. Pour cela, il a semblé pertinent d’utiliser en priorité des documents d’archives. Ce sont Charlotte et Sarah qui ont travaillé sur ce projet, qui ont rassemblé les documents et réalisé la maquette.

Fictions

Une équipe de filles (Imane, Vanille, Hélène, Morgane, Alba et Johanna) a eu l’idée d’écrire une sorte de roman feuilleton qui se déroule sur l’île de Saint-Domingue. C’est l’histoire d’Ankama, une jeune esclave en fuite… Une éventuelle ressemblance avec le roman Cœur Noir est involontaire. Comme fond d’écran, ces élèves ont choisi d’utiliser des documents tirés des archives municipales de Bordeaux ou du musée d’Aquitaine.

Les garçons ont choisi d’écrire et de réaliser une histoire à suspense qui raconte le voyage d’un jeune homme parti à la recherche de son frère disparu en mer, alors qu’il regagnait Saint-Domingue avec une cargaison d’ébènes. Que s’est-il donc passé ?

Valentin, Paul, Mohammed, Benjamin et Virgile ont rédigé l’histoire, puis enregistré les textes.

L’esclavage aujourd’hui

Camille, Maëva et Baptiste voulaient écrire la une d’un périodique consacré à l’esclavage moderne, mais leur projet n’a pas abouti…

Coordination

Roman, Marine, Louise, Chloé et Solène ont travaillé sur la page d’accueil du site et ont réalisé graphiquement le lien qui unit les différents travaux et créations.

Les professeurs qui ont participé au projet 

Laurence Cuny - Technologie
Dominique Darriné - Documentaliste
Béatrice Fara - Histoire-géographie
Vanessa Fernandez - Arts plastique
Pascale Moreau - Lettres modernes

Les intervenants 

Jean-Cyril Lopez - Archives municipales
Philippe Chauveau -Musée d’Aquitaine
Laurent Perradon - Association Pétronille
Zoé de la Taille et Patrick Labesse - Le Rocher de Palmer
Camille Téqui - D’Asques et D’Ailleurs.